Pourquoi est-ce compliqué de développer une entreprise IT à Oloron Sainte Marie ???


En ces temps de campagne électorale, on parle beaucoup d’économie locale, de délocalisation, d’implantation d’entreprise… mais une chose est certaine, nos élus ne mesurent pas réellement la difficulté de développer une entreprise IT dans certaines zones géographiques comme par exemple, et au hasard, le Haut Béarn dont la capitale n’est autre qu’Oloron Saine Marie dont je parle de temps en temps dans ces pages.

Alors en voici quelques unes des difficultés contre lesquelles je me bats quotidiennement, je vous les livre en vrac mais vous êtes désormais habitués à mon style un peu brouillon ;).

1) la difficulté pour recruter certains profils peu présents régionalement. J’en ai déjà parlé lors d’un coup de sang mais le problème est réel et de nature à mettre en péril le développement d’une entreprise qui n’arriverait pas à le résoudre.

2) l’éloignement des centre de décisions en particulier dans le cadre d’une activité un peu innovante. En effet ceci pose deux problèmes, le manque de visibilité et aussi, et c’est loin d’être négligeable, les coûts élevés des déplacements. Par exemple pour vous rendre à paris en avion depuis Pau il vous en coute 580 euros l’A/R et 240 en TGV, et je ne parle pas de l’hôtel, repas, taxi etc…

3) la durée des déplacements. Depuis Oloron, 3H heures pour Bordeaux, 2h30 pour Toulouse, 6H30 en TGV pour Paris, 3h en avion avec bien entendu les trajets en voiture, les temps d’embarquement etc…

4) l’éloignement des réseaux de prescriptions.Eloignement qui forcément entraîne une certaine mise à l’écart involontaire de la part des prescripteurs institutionnels. Et la suppression des départements souhaités par mister Attali ne ferait qu’accroître ce problème.

5) Des infrastructures inadaptées et peu de chance de voir une évolution rapide. Je parle bien entendu des débits adsl. Et la faible densité d’abonnés en va pas encourager Free à déployer son offre de fibre à Oloron… Mais j’y pense !!! quid du fameux très haut débit départemental ???

6) La faiblesse de l’offre de formation locale. En effet il est pratiquement impossible de puiser dans un vivier local que ce soit pour les embauches mais aussi pour les stages (qui sont souvent un moyen d’amorcer des projets en internes) car cette offre locale n’existe pas. Par exemple à Oloron, peu ou pas de BTS, pas de DUT, ne parlons pas d’école d’ingénieur…

Bon j’ai quelques autres raisons, moins importantes, mais je sens que je vais déprimer alors arrêtons nous là !!!

Alors, me direz-vous, mais que faits-tu donc encore Oloron ??? tu devrais déjà être à Paris, Barcelone, Londres ou… San Francisco.

Certes, le hic c’est que je suis Oriental Oloronais, et que comme vous l’avez certainement constaté, c’est une caractéristique essentielle de ma personne.

Je ne crois pas en l’arrivée d’entrepreneurs venus d’ailleurs… la raison principale étant que lorsqu’on créé une entreprise on sollicite en premier lieu son réseau. Et où se trouve ce réseau ??? certainement pas à Oloron Sainte Marie ou Orthez sauf si l’on est Oloronais ou Orthézien. A mon sens le développement économique local ne peut se faire que grâce aux locaux. Alors je reste là…

Mais messieurs les candidats à la municipale, monsieur le député, pensez un peu à nous… une petit 100 méga dans les locaux de Immersive Lab serait déjà un bon début…

14 Commentaires

Ben dis donc, on se croirait dans le Nord !

Mais t’es même pas né à Oloron… Pffff

C’est mieux que tu sois à Oloron. D’abord, si tu avais été ailleurs, je ne taurais pas rencontré. Ensuite, l’air du pays fait du bien aux neurones, et plus on s’éloigne de Paris, Londres et San Francisco, moins on a de mega_octets, mais plus on a du mega_bon_sens quand même. Le mieux serait d’avoir les deux et de disposer ainsi d’un avantage concurentiel indisuctable !

Bonjour,
Je compatis … moi-même, je vis dans le baugeois (entre Angers et Tours) au milieu d’une magnifique forêt , nous restaurons avec mon mari un manoir et des dépendances de caractère, je vois passer les chevreuils de ma fenêtre… mais je n’en profite pas car je fais 1H de route tous les jours matin et soir (vous allez me dire, c’est bien pire chez les parisiens! ) pour aller travailler à Angers en tant que responsable e-business dans une entreprise.

Je rêve de m’installer chez moi pour faire du télétravail, sans transport (plus de stress et merci pour la couche d’ozone), et en m’organisant comme je le souhaite pour les horaires (quitte à travailler sur mon pc entre 21H et 23h quand mon fils dort, et pouvoir aller l’accompagner à l’école… (ce n’est pas parce qu’on est chez sois qu’on travaille moins, ce serait même plutôt le contraire ! )

Mais tout cela n’est qu’un rêve car beaucoup d’entreprises ne sont pas mûres pour le télétravail de leurs salariés… Quel dommage, car cela permettrait d’améliorer grandement les conditions de vie tout en permettant à de petits villages de campagne de garder des habitants, voire d’intégrer des citadins venus goûter aux joies de l’air pur !

Alors, j’imagine un jour créer mon entreprise, pour avoir cette formidable liberté, mais le cortège de "galères" administratives des jeunes créateurs d’entreprises que je connais me refroidit un peu !

A quand les incitations gouvernementales pour encourager massivement le télétravail aux personnes qui font vire de petites communes rurales ?

David,

D’accord à 100 % sur l’aspect durée et coûts des transports depuis nos bases respectives à Oloron vers Toulouse, Bordeaux ou Paris même si nous ne regrettons en rien notre choix de nous installer ici en Béarn (après 30 ans de vie parisienne). Heureusement qu’Internet permet de réduire les distances mais l’interactivité n’est évidemment pas la même.

Mais rien qu’une voie rapide (et sécurisée) voire une autoroute Oloron/Pau rendrait les choses plus faciles.

Je veux encore croire pour les années à venir qu’Oloron a le potentiel pour attirer les entreprises. Peut être que le site de la Confluence pourrait y contribuer…?

A+

Gilles

Rien n’à voir avec le Schmillblick : il est passé où ton champs de recherche?
++

5. A Pau :)

Est-ce vraiment difficile de trouver de bons potentiels à Oloron et ses alentours…?? ;-)

@claire : toute l’équipe de Stonfield InWorld est composé de gens d’Oloron et des alentours… mais oui pour certains profils ce n’est pas facile

@EHB : le champs de recherche est tout en haut.. je sais je n’ai pas terminé la transformation de ce blog…

Vous ecrivez: La faiblesse de l’offre de formation locale. En effet il est pratiquement impossible de puiser dans un vivier local que ce soit pour les embauches mais aussi pour les stages (qui sont souvent un moyen d’amorcer des projets en internes) car cette offre locale n’existe pas.

Mais bon il n’y a pas que oloron ou pau dans le 64, et coté Ecole d’Ingé il y en a une qui pourrait proposer des personnes compétentes à l’elaboration de projet pour votre buisness, c’est l’Estia, à bidart dans le 64, au pays basque ;) Je vous souhaite de réussir dans votre quète !

@ peps.. justement, si je concentre ma réflexion sur l’offre de formation locale c’est qu’une expérience récente m’a démontré la difficulté à faire se déoplacer les gens de la Côte Basque vers Oloron ;)

Mais c’est avec plaisir que nous accueillerons des postulants en provenance de l’ESTIA :)

Le plus gros problème pour une entreprise internet est quand même la connexion internet. J’envisage de déménager à la campagne mais le choix de mon habitation se fera surement en fonction des connexion adsl misent à disposition… C’est un réel soucis :|

Pas de vivier local???? Cela dépend ce que vous entendez par vivier local…. Ecole à proximité OU étudiants dont les parents sont originaires d’Oloron (et qui, au passage, on fait leur petite scolarité sur Oloron)…
Et ça, il y en a (j’en fait partie, je termine cette année ou l’année prochaine une école d’ingénieur+de commerce), et sans doute beaucoup à qui ça plairait de revenir aux sources!!!

Suzanne,

je parle effectivement de l’offre de formation sur Oloron… je sais bien qu’il y a du potentiel parmi les jeunes oloronais ou Haut béarnais… Sur les 12 employés de Stonfield InWorld, 10 sont du béarn ou de la soule, et parmi eux 8 sont oloronais

Laisser un commentaire

Nom et adresse email obligatoires. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

You may use these HTML tags et attributs:

<a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <pre> <q cite=""> <strike> <strong> 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 2  260 followers

%d bloggers like this: