Soutenons la ligne LGV Sud Europe Atlantique


La CCI Pau Béarn vient de lancer un site afin d’appuyer sa proposition de tracé de ligne LGV Sud Europe Atlantique. Vous comprendrez aisément en observant la carte ci dessous et en visitant le site pourquoi je soutiens cette démarche ;)

Consciente que les infrastructures de communication conditionnent le développement économique du Béarn, la CCI Pau Béarn maintient la pression pour obtenir une liaison directe LGV du Béarn et de la Bigorre.

Alors si vous m’aimez, visitez le site et soutenez vous aussi cette démarche :)

carte-trace

9 Commentaires

Et euh… L’impact écologique?
Parce que ça parle de sous, de retombées financières, tout ça… Mais pas d’impact écologique. Or, je pense que ça pourrait être un plus d’aborder ce sujet (d’abord parce que les Verts semblent contre la LGV, et ensuite parce que le Green est à la mode!).

Tous les tracés sont nuls. Dax Bordeaux va être beaucoup plus lent alors qu’énormément de monde emprunte cet axe. (J’habite à Dax)

@Kant40 à mon avis avec le passage en LGV Dax Bordeaux sera tout de même plus rapide…

Ouaih—-, la Transnavarraise aussi aurait été plus rapide que le chemin des tracteurs.
Mais elle n’était pas destinée aux mêmes utilisateurs ni aux mêmes usages.
Heureusement, ceux et celles qui sont basques et qui sont souvent paysans, un noyau dur de 25 kilomètres, ont fait mordre la poussière au dragon.
Au fait, soutenir le pouvoir, la puissance, le fric, la violence de la dictature de la vitesse, est-ce bien indispensable?
Ils se débrouillent bien sans nous, non?

Donc si j’ai bien compris, les seuls arguments des écologistes (dont je suis) contre la LGV, c’est « soutenir le pouvoir, la puissance, le fric, la violence de la dictature de la vitesse, est-ce bien indispensable? »
On a pas quelque chose de plus développé et surtout plus scientifiquement incontestable?

Demande à Laurent.
Moi, je suis—-retirée des—-voitures.

Le CADE répond point par point à RFF PDF Imprimer E-mail
« RFF, Rousset et Juppé exaspèrent les populations ! » estime le Collectif des associations de défense de l’environnement, en pointe dans le combat contre la création d’une nouvelle ligne LGV au Pays Basque. Quelques jours après la remise des conclusions du bureau d’études Citec annonçant que les voies ferrées existantes pourraient accueillir le trafic ferroviaire pendant au moins un demi siècle, la visite du sénateur Carrère à Anglet pour un débat interne au PS (où les opposants n’ont pas eu l’autorisation d’entrer) et la récente démolition en règle de l’étude Citec par Réseau Ferré de France sont l’occasion pour le CADE d’un démontage du discours des promoteurs de la LGV.

« Les voies existantes n’assurent pas une continuité du réseau européen »nous dit M Maudet de RFF
Pourtant, avant le débat public de 2006 l’option envisagée par l’Europe était l’aménagement des voies existantes pour le Pays Basque et la modernisation des voies existantes de Bordeaux à Dax (résultat d’un précédent « Débat préalable Tours-Bordeaux-Dax »). La continuité était donc assurée ! Pendant le débat public de l’automne 2006, l’option M1 existait dans les documents RFF (voir ci-dessous) sans que cela ne mette en danger la continuité du réseau européen.
La mauvaise foi de RFF exaspère les populations !

« 320 trains par jour cela pose des problèmes de sécurité et d’environnement » nous disent de concert M Carrère et M Maudet chef de projet RFF.
C’est tout simplement falsifier l’étude Citec qui étudie la capacité maximale des voies à l’horizon 2015-2020 sans d’autres modifications des voies que la rénovation en cours actuellement et à l’horizon 2030-2060 avec deux nouveaux aménagements (sur lesquels nous reviendrons) qui pourraient porter les capacités à 320 trains et ainsi transporter 42 millions de tonnes par an. Ce sont la les capacités et non pas les prévisions car, la demande de RFF est de 20 millions de tonnes en 2020 (dont 13 à Hendaye) et cela a été jugé « trop optimiste » par la précédente étude indépendante SMA. De fait, si l’on compare le tableau de marche RFF, nous devrions être aujourd’hui à 8 millions de tonnes/an à Hendaye (pour atteindre 13 millions en 2020) et nous ne sommes qu’à 2,202 millions de tonnes réellement avec une stabilité qui avoisine les vingt ans. Il convient donc de comprendre l’étude Citec comme : On pourra faire passer 320 trains pour 42 millions de tonnes en 2060 mais on aura vraisemblablement 10 à 12 millions de tonnes/an ce qui constitue l’objectif des opposants que nous sommes. (voir document ci-dessous)
Effrayer les riverains des voies existantes, c’est de bonne guerre, surtout lorsqu’on ne les a jamais consulté au cours des décennies précédente et que le projet prévoit tout de même le passage de tout le fret sur les voies existantes dans la région bordelaise (le problème de la sécurité et de l’environnement est-il évoqué là-bas ?)
La mauvaise foi de M Carrère et RFF exaspère les populations !

« Le temps de succession des trains de 3 mn ne peut pas s’appliquer en France. » nous dit M Maudet.
Il est exact qu’actuellement les temps de succession entre deux trains sont de 6 mn en France. Cependant, comme on peut le voir ci-dessus, l’horizon envisagé est 2030-2060. Or d’ici là, il est évident que le système ESTC (Système Européen de Contrôle des trains) sera étendu à l’ensemble de l’Europe et il permet lui le temps de succession de 3mn déjà appliqué dans d’autres Pays. (Serions nous plus crétins que les Suisses ?). D’ailleurs il suffit d’aller sur internet pour trouver une circulaire européenne du 4 juillet 2005 pour constater que l’union européenne appelle au déploiement de ce système dans toute l’Europe.
La mauvaise foi de RFF exaspère les populations !

« Retoucher les voies et les quais latéraux en gare de Bayonne c’est trop lourd et trop compliqué » nous dit M Maudet.
Il s’agit d’un point de l’étude Citec qui suggère d’aménager les voies de la gare de Bayonne de manière à éviter que les trains terminus dans cette gare ne cisaillent les voies principales. Cette disposition augmente encore la capacité des lignes existantes.
Mais pour qui nous prend-il ? Alors qu’on s’apprête à débloquer des sommes vertigineuses pour la seule gare de Bayonne, alors qu’on envisage même de la déplacer plus tard vers St Bernard ces travaux d’une simplicité biblique (mais qui permettraient de résoudre le problème des rebroussements en gare de Bayonne) seraient trop lourds ? Il serait plus judicieux de nous dire : « oui je vous prend pour des crétins et ces travaux nous ne voulons pas les faire même s’ils étaient gratuits. (car ce serait accepter la solution de terminus central évoqué par la contre étude) »
La mauvaise foi de RFF exaspère les populations !

« Les gains de temps de la ligne mixte à 220 km/h seraient significatifs » nous dit M Maudet.
C’est ignorer le document RFF de la page 100 du débat public où les temps de parcours Bayonne-Paris s’établissaient ainsi : Bayonne Maubec-Paris : 3h 03, Bayonne gare nouvelle-Paris : 3h 02. C’est ignorer que le projet prévoit « 3 ou 4 TGV par sens seulement sur les voies nouvelles au sud de Labenne et encore après avoir fait un petit détour sur les voies existantes par Ondres, Tarnos, Boucau, Bayonne et reprise compliquée de la voie nouvelle.
La mauvaise foi de RFF exaspère les populations !

« L’étude Citec n’a pas prévu le cadencement des TER entre Hendaye et Dax » dit M Carrère aux militants socialistes.
C’est faux ! Certes l’étude dit en conclusion qu’il peut y avoir « concurrence pour l’utilisation de la capacité entre les besoins du trafic fret et un éventuel réseau de type RER » mais cela concerne les éventuels 320 trains par jour dont on vient de voir que nous ne les atteindrons jamais. Par contre, dans le tableau des conclusions ci-dessus on retrouve bien dans les 70 trains de voyageurs (que l’étude qualifie « d’hypothèse volontariste ») les 20 TGV et les 50 TER envisagés par RFF.
Ajoutons enfin que l’étude a pris en compte :
– 4h de nuit sans aucun train.
– Durant 3 autres heures de nuit le graphique n’est saturé qu’à 70%.
– La période de mi-journée est considérée comme période de pointe en trafic voyageurs.
– Seul le 80% de la capacité théorique en sillons fret est finalement retenu afin d’offrir des périodes de respiration au graphique et garantir la stabilité de l’horaire.
La mauvaise foi de M Carrère exaspère les populations !

La reconstruction du pont de fer sur l’Adour.
Au cours de la réunion de concertation du vendredi 18 septembre à Bayonne, réunion où le CADE a du s’inviter tout seul, nous avons souhaité que tant qu’à reconstruire le pont de fer, on le fasse comme RFF l’avait prévu dans le scénario de « mixité courte » publié dans le Cdrom du débat, c’est-à-dire avec trois voies au lieu de deux. Réponse : « RFF n’a pas retenu cette option ». Question : pourquoi ?, réponse : « parce qu’elle n’a pas retenu cette option ! » C’était bien une réunion de concertation RFF !
Oui RFF exaspère les populations !…

C’est pourquoi, le 5 oct à 19h à Lahonce, le 8 oct à 19h à Ustaritz, les populations se déplaceront aux réunions d’information de leurs élus et des associations.

C’est pourquoi le 17 oct elles s’exprimeront dans la rue à 17h devant la salle Lauga.

C’est ça : massacrons, massacrons, il en restera toujours quelque chose et puis ça fait tellement moderne. C’est tellement chic d’avoir des trains à grande vitesse dans un pays où on a même plus les moyens d’entretenir les infrastructures présentes.

Mais si c’est pour la gloire de Vinci… comment pourrait-on hésiter.

Laisser un commentaire

Nom et adresse email obligatoires. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

You may use these HTML tags et attributs:

<a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <pre> <q cite=""> <strike> <strong> 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 2 260 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :