makerbot

L’impression 3D à la sauce Open Source

Les rares lecteurs qui me restent doivent connaître mon affection pour les procédés de fabrication rapide mieux connus sous le terme générique d’imprimantes 3D.

Il y a quelques semaines j’évoquais l’arrivée sur ce marché d’un acteur de poids en la présence de Hewlett Packard en imaginant la percée qu’allait connaître le 3d printing auprès du grand public. On m’a lors gentiment fait remarqué qu’avec un prix avoisinant les 14000 euros, le grand public risquait d’hésiter un poil avant de se lancer dans un tel investissement… que de frilosité ;)

Alors en bon Béarnais têtu, j’ai continué mes investigations et telle ne fut pas ma surprise de découvrir que l’impression 3D avait cédé à la mode de l’open source… Yeah… les sceptiques vont aller se rhabiller à l’issue de ces quelques lignes.

Pour commencer découvrons Makerbot. Cette société américaine a conçu une imprimante 3D de bureau et la commercialise en kit ou en pièces détachées. Vous pouvez donc à partir de 750 $ faire l’acquisition d’une véritable machine de prototypage rapide, la Cupcake CNC, qu’il vous faudra monter vous même. La boutique propose deux kits complets incluant même la matière première qui est de l’ABS en bobine ainsi que les pièces détachées qui vous permettront d’entretenir, de modifier et même de créer votre propre Makerbot.

Car il faut bien avouer que la machine en question mérite d’être un peu revue, ne serait ce que à cause de la petitesse de la chambre de fabrication qui propose un encombrement de 100mmx100mmx140mm ce qui limite considérablement le champs des possibles.

Le principe de fabrication est le même que chez Stratasys (partenaire de HP et opérateur historique du secteur de la fabrication rapide), la pièce est construite couche par couche avec un procédé de dépôt de fil d’ABS en fusion et extrudé à travers une buse « d’extrusion ».

Je vous invite à consulter le site de Makerbot et en particulier la rubrique vidéos du blog, rien de tel pour voir la machine à l’oeuvre.

N’hésitez pas également à explorer le wiki. Je pourrais y passer des heures si je n’avais pas un job et une famille :) On y découvre apr exemple quelques projets en développement comme le Makerscan, un scanner 3D ou Makerbot Music qui explique comment utiliser Makerbot pour jouer de la musique…

Quid de l’open source ? cette page décrit le caractère Open source de Makerbot… En résumé :

Its open source. build it yourself if you want but remember to post any modifications.
If you’re selling them, you need to license the MakerBot name from us.
Buying parts from us directly supports us and further development in open source 3D printing. It also guarantees a uniform level of quality. It also simplifies your life by only having to deal with one supplier, (us).

Voici un exemple de réalisation d’une bricoleur du dimanche, la tête de Walt Disney….

Bon ce post est plutôt long, je vais donc attendre demain pour vous présenter un autre projet d’impression 3D Open source.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 2 260 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :