Menu Accueil

SCORM Gneu Gneu

Ce soir je suis fatigué, je sors d’un réunion avec celui qui aurait pu être un client sympathique et qui sera certainement un coup d’épée dans l’eau.

Pourquoi ce pessimisme me direz-vous ?
Une seule réponse SCORM !!!

Sharable Content Object Référence Model, sous cette désignation barbare se cache une redoutable source d’emmerdements pour les développeurs de contenus de formation à distance.

Quelques explications :

SCORM définit un modèle d’agencement de contenus d’apprentissage sur le Web (Content Aggregation Model) et un environnement d’éxecution des objets d’apprentissage (Run time environment). Les objectifs poursuivis par SCORM sont :

  • la durabilité, pas de changement nécessaire du fait des versions successives,
  • l’interopérabilité, possibilité d’usage immédiat sur une grande variété d’équipements (OS, navigateurs, terminaux…),
  • l’accessibilité
  • la possibilité d’être réutilisé sur des LMS différents

Attention SCORM n’est pas une norme, mais plutôt un standart de fait, tout droit venu, je vous le donne en mille, du Ministère de la Défense Américain… ben voyons.
Pour faire simple SCORM est un ensemble de spécifications destiné à normaliser la communication entre les contenus de e-learning et les plateformes dans lesquelles ces contenus sont exécutés. Ainsi deux plateformes compatibles SCORM seront capables d’exécuter un module de formation SCORMisé de la même façon, en renvoyant les mêmes informations de tracking (suivi des sessions) que sont le temps passé par l’apprenant sur le contenu, le nombre de connexions, la date et l’heure de la connexion (des informations fondamentales pour s’assurer que la formation atteindra ses objectifs), ou en gérant de la même façon les parcours d’apprentissage en fonction des résultats obtenus aux tests intermédiaires (IMS Simple Sequencing dans SCORM 2004)..

Toutefois, et c’est de là que provient mon scepticisme vis à vis de ce modèle (et des autres), SCORM n’impose en aucun cas au LMS de savoir interpréter toute les données remontées par le contenu, ce qui se traduit dans la plupart des cas par un traitement du retour d’information sur l’apprenant à la fin d’un parcours d’apprentissage, limité à son temps de connexion : "Parfait Monsieur, vous avez bien lu votre cours, le quizz a été réalisé en 30 minutes et 12 secondes, visiblement vous vous y êtes repris à deux fois pour finalement lancer un SOS sur le forum, auquel je vous ai répondu 3 heures après, réponse que vous avez pu lire trois semaines plus tard à votre retours de vacances, ce qui vous a permi de terminer votre séquence de formation dans les délais. Tout ceci est plutôt pas mal."

Tout ça pour dire que le Monsieur que j’ai rencontré cet aprés-midi, qui souhaite développer un module de formation pour ces 48 commerciaux, veut du SCORM… Et pourquoi veut-il du SCORM ?
Tout simplement parce qu’il a rencontré un commercial pour une plateforme elearning, qui lui a bien expliqué que pour un programme aussi ambitieux il lui fallait quelque chose de costaud et surtout de compatible…

Voila, voila…

J’ai donc passé un peu de temps à lui expliquer que selon moi, il n’avait pas besoin d’un LMS, encore moins d’un LMS compatible SCORM et que franchement son projet de formation en ligne pouvait tout aussi bien s’appuyer sur des moyens plus légers et moins compliqués à mettre en oeuvre : blogs (et oui), CMS etc…
Rien à faire… j’ai quand même pu évoquer la possibilité de mettre en oeuvre une plateforme opensource, Moodle pour ne pas la nommer, qui est en plus COMPATIBLE SCORM. Et son oeil s’est mis à briller.

Résultat, le client étant roi, je vais faire un devis pour un module de formation à distance reposant sur un cahier des charges à moitié abouti et qui sera implanté sur je ne sais qu’elle plateforme… Espérons que mon devis soit compatible SCORM…

Catégories :Celui qui bosse

Tagué:

David Castéra

1 réponse

  1. ta note me remonte le moral. un centre de formation me demande aussi un scorm. pourqquoi, il ne savent pas très bien qd on creuse. j’ai beau dire que moodle est largement suffisant ppour leur besoin. j’ai beau répéter que ce qui est primordial est le construction du cours et non l’outil, j’ai beau leur dire que les systèmes d’évaluation sont déjà présents sur moodle … Et bien non il veulent du SCORM !! c’est àla mode le scorm, on voit ça comme l’outil idéal que l’on va pouvoir dupliquer àl’infini sur 36 plateformes. on va faire des économies d’echelle, qu’ils disent On oublie simplement que l’implication du formateur dans le contenu est essentiel. Balancer du scorm sur une plateforme, c’est immposer un produit de formation standard (autant livrer un manuel avec des tests genre cahier de vacaances)

    Bon ils le veulent et bien on va les scormer ces cons. Suis persuadé que dans 3 ans ils s’en taperont du scorm. En attendant, ils se seront faait mousser en réunion pédagogo en disant qu’ils introduit le Scorm

    J’en profite au cas où tu aurais la solution pour récupérer les notes scorm des stagiaires dans le carnet de notes moodle

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :