Menu Accueil

Et le coup de boule alors ???

Un bruit qui a quelque chose d’inhumain. Parfois, on fait une balle qui atterrit à 2 cm de la ligne de fond. Il ne bouge pas de sa ligne, et paf ! Il te la renvoie presque en demi-volée avec un centrage parfait et une puissance fabuleuse… Voici un extrait d’un récit du tennisman belge Olivier Rochus à propos d’André Agassi.

Le champion américain vient de se faire sortir au troisième tour de l’US Open par un jeune allemand répondant au doux nom de Becker (hé oui, ça ne s’invente pas). Avant de prendre donc une retraite bien méritée, Dédé s’est adressé une dernière au public américain avec ses paroles : Dans mes moments les plus difficiles, quand j’étais au plus bas, vous m’avez donné la force d’y croire. Grâce à vous, j’ai trouvé l’inspiration. Je me souviendrai de vous pendant le reste de mon existence. Et puis il est parti en laissant son adversaire indemne (désolé, elle est facile). Ce que je retiens de sa fantastique carrière c’est ce tie-break disputé face à Sampras en demie de l’Australian Open 2000 (j’aimais bien également son short en jean lors de son premier Roland).

Petite devinette : Qui a gagné ce match au final ?

Eux aussi en parlent : Julien Codorniou, L-tz.

Catégories :Celui qui essaye de jouer au tennis

Tagué:

David Castéra

2 réponses

  1. Exact Eric, ceci dit pour le lieu et l’année c’était dans le billet 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :