Menu Accueil

Bayrou a presque tout compris au web… sauf l’essentiel

La conférence le Web3 organisée par le pape blogosphérique Loic Le Meur est maintenant terminée et je dois avouer que je regrette de ne pas y être allé comme initialement prévu. Non pas que je regrette de ne pas avoir entendu les présentations marketing de tous les différents services web2.0 qui vont changer la face du monde mais c’est surtout que j’aurais bien aimé me trouver dans la salle avec Shimon Peres. Pour le reste la lecture des compte-rendus des participants me conforte dans mon idée que le mélange des genres n’est pas une bonne chose… L’idée d’inviter des politiques me parait plutôt bonne, mais les gars n’avaient visiblement pas préparé leur visite ce qui n’a fait que relever leur méconnaissance du sujet et celle de leur entourage par la même occasion.

Il y a une chose qui m’a frappée dans les compte rendu de Mario Asselin et de Xavier Moisant sur le passage de François Bayrou et sa réponse à une question de Mario concernant le développement des technologies et du e-learning dans l’éducation nationale.

François Bayrou a répondu qu’il croit que l’enseignement, c’est de personne à personne, que l’école est un lieu de transmission d’humanité.

Voila donc un candidat à l’élection présidentielle, ancien prof et ancien ministre de l’éducation nationale qui ne comprend pas que les technologies sont un outil au service des enseignants au même titre qu’un livre. Mais un outil capable de fournir un contenu d’une grande richesse et surtout de révolutionner les usages de l’enseignement en permettant une grande participation des élèves non seulement au déroulement des cours mais aussi à leur enrichissement.

François Bayrou n’imagine certainement pas une classe dont les élèves armés de leur blog collectif et le prof avec son wiki pourraient visiter la Cathédrale de Reims numérisée dans Second Life par les élèves de la classe supérieure…

François Bayrou n’imagine pas un prof de gestion travaillant sur une feuille de calcul spreadsheet avec dix de ses élèves en stage dans des entreprise aux quatre coins de l’europe tout en communiquant via google talk au sein même de l’interface du tableur en ligne.. Non François Bayrou, s’il a bien pigé que les nouveaux médias constituent une alternative crédible aux médias traditionnels, n’a pas encore bien compris les usages plus nobles des technologies du web2.0…

Pourtant ces mêmes usages devraient permettre au trés haut-débit Palois d’enfin prendre son envol.. C’est pas gagné…

Catégories :Celui qui bosse

Tagué:

David Castéra

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :