Menu Accueil

Pourquoi cultiver une identité virtuelle ?

Bon ce soir je ne me suis pas foulé, voici un extrait d’un mail d’un lecteur reçu hier…

Je suis actuellement psychologue clinicien à (…) et j’ai fait mon mémoire de master 1 en 2006 sur les jeux vidéos dits « de rôle » et massivement multijoueurs en me centrant sur une population adulte et en me limitant au jeu World of Warcraft.

J’en avais marre d’entendre tjs les mêmes conneries à la radio ou à la télé, souvent produites par des personnes qui sont dans l’incapacité de repérer la dimension sociale que peut occuper le réseau « virtuel » dans le fonctionnement d’un organisme (vivant ou pas!).
Je pense entre autres à ces phrases toutes faites, selon lesquelles le jeu vidéo, ou le réseau virtuel plus globalement, rendraient violents, antisocial, et qu’au delà d’un certain tps passé derrière l’ordi, on serait plus ou moins dépendants et accrocs. Ridicule, bien sûr!

Cette confusion révèle selon moi que la plupart des personnes différencient mal la représentation analogique, de la simulation numérique La première reproduit des réalités déjà existantes (téléphonie, télévision, radio etc), la deuxièmes génère des réalités nouvelles (des nombres produisent des images)!!!! (cf Philippe Quéau).

Et bien sûr, tout ce qui est nouveau fait peur et devient source de fantasmes ésotériques, c’est bien connu !

Dans le cadre de mes études, je me suis référés à Henri Wallon et Winicott pour comprendre la manière dont l’enfant apprend tout en jouant et comment l’adulte gère l’activité ludique à des fins adaptatives.
Pour résumer très grossièrement cette orientation, je dirais que tout au long du développement psychologique de l’enfant, le jeu va revetir des fonctions diverses qui vont lui permettre de jouer différents rôle dans un cadre rassurant et d’exercer différentes facettes de son identité. ( Ca c’est idéalement!)
D’après cette théorie (qui vaut ce qu’elle vaut!) un enfant, pris dans un contexte qui ne s’y prête pas, peut ne pas bénéficier de ces espaces temps ludiques et rassurants (pour x autres raisons aussi) et il ne pourra exercer que peu de facettes de son identité. La conséquence peut être psychologiquement désastreuse à mesure qu’il va grandir car à l’état adulte un organisme sain a besoin de cette compétence à oublier ponctuellement et DELIBEREMENT les contraintes liées à son milieu social pour mettre en acte certaines facettes de son identité habituellement « non activéés » par les « conventions sociales ».

De mon point de vue, certaines personnes vont s’aliéner au travers de leur identité virtuelle car leur « terrain psychologique » s’y prête déjà, et d’autres vont se servir de leur identité virtuelle à des fins sociales car ils sont « équilibrés psychologiquement » à la base. Je parle d’adultes.
Bien sûr, il ne s’agit pas de juger et de dire « noir ou blanc », « bien ou pas bien », « normal pathologique » etc… mais plutôt d’essayer de comprendre pourquoi une personne décide de se couper de son milieu social habituel à un moment donné de sa journée et de son vécu pour se mettre derrière un ordinateur, apparemment seul. En quoi ce RITUEL participe-t-il à l’adaptation de l’organisme dans le milieu social qui l’entoure et dans lequel il baigne,? Voilà mes boucles et samples de questionnements. J’en ai moult autres bien sûr, car je trouve le business model des MMORPG et autres particulièrement intéressant et révélateur des bouleversements qui animent notre société.

Bref, j’ai lu avec enthousiasme votre Blog et probablement le relire encore et encore. c’est très enrichissant, aussi me suis-je permis de vous parler un peu de mon travail de mémoire ! (je me sens un peu seul parfois dans ma réflexion sur le milieu virtuel…)

(…)

Johann V.

Merci Johann et au plaisir d’en lire plus 😉

Catégories :Celui qui bosse

Tagué:

David Castéra

4 réponses

  1. Il devrait s’intéresser plutôt à SL, plus "polymorphe". WoW, c’est très typé tout de même.

    Dans le champ des raisons possibles, l’homo sapiens s’adapte et devient connectable pour créer une entité où chaque cerveau est une "synapse" d’un meta cerveau. Zut, on dirait du Dantec.

    Plus dépressif comme raison, çà coute presque rien et çà fait passer le temps.

    Adishatz,

    Enzooo Sellers

    J'aime

  2. @David : Effectivement, tu ne t’es pas foulé ! 🙂

    @Johan : Excellente note ! Tu devrais ouvrir un blog… Si tu ne veux pas te lancer tout de suite, je t’invite sur le mien (ou pourquoi pas celui de Stonfield InWorld) pour évoquer les usages "adultes" de WoW à ta convenance. N’hésite pas à me faire signe, en général, je ne suis pas loin de David 🙂

    Nous militons depuis longtemps sur l’utilisation de WoW en milieu professionnel et proposons d’ailleurs une solution de Team Building basée sur WoW, dans une autre branche de Stonfield. Joi Ito a également fait une excellente intervention au Web3 sur les fonctions sociales de Warcraft, alorsqu’IBM (réputé pour être un repère de gros déconneurs ! :-)) a publié un rapport de 50 pages sur WoW et le leadership.

    @Enzooo : WoW donne un réceptacle pour tout un tas d’usages sur lesquels SL est loin d’être optimum (comme la solution de Team Building, par exemple). Mais effectivement, le temps travaille pour SL 🙂

    J'aime

  3. Ce que dit votre lecteur m’intéresse au plus haut point… je ne sais pas si je suis "aliénée" ou "équilibrée psychologiquement", à vrai dire tout cela m’inquiète parce que je me reconnais dans ses mots plutôt comme "aliénée" et j’essaye de la manière qui me semble la plus équilibrée envisageable de naviguer dans mes émotions, découvertes sur sl depuis début décembre.

    Johann, n’hésitez pas à me contacter… si mon "cas" vous intéresse.

    J'aime

  4. Salut Johann,
    je ne sais pas si tu arriveras à lire ce message:
    Je suis moi-même étudiant en M1 Psychologie Sociale et l’objet de mon mémoire porte sur des problématiques vraiment très proches de celles que tu signales. je travaille aussi sur la thématique de l’identité virtuelle au travers des MMORPG, plutôt sur une approche du genre et de la corporalité.
    J’aimerais savoir si tu serais ouvert à un dialogue autour de ton travail,
    et bien sûr je voudrais te demander où je pourrais trouver ton mémoire de M1 dont la lecture me serait d’un grand bénéfice
    Bien cordialement,
    Alexis

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :