Menu Accueil

Univers virtuels et bonnes pratiques environnementales par l’exemple…

Et l’exemple vient de Christian renaud, architecte en chef de CISCO, qui annonce un objectif de remplacement de 50% de ses réunions et donc de ses déplacements à travers le monde par des meetings virtuels en 2008.

Durant le quatrième trimestre 2007, ce même Christian Renaud avait promis de verser 1000$ à The Nature Conservancy pour chaque déplacement en avion.

Incontestablement, bon nombre de réunions ou de formations pourraient se tenir le plus simplement du monde dans Second Life ou un autre univers virtuels. A l’échelle de la planète, les économies pour les entreprises et l’environnement pourraient être énormes.

Sun 3D

Prenons le cas d’une entreprise qui doit réuninr 10 commerciaux pour présenter une mise à jour d’un de ses produits. Le meeting doir durer 3h et commencer à 9h au siège parisien de la société. Les 10 commerciaux sont en provinces, ils doivent donc arriver à Paris la veille. On peut donc évaluer le budget déplacement (y compris l’hotel et les repas) à environ 800 euros par personne soit 8000 euros pour la petite réunion, sans compter la journée de travail perdue pour les 10 commerciaux.

Bien entendu cet exemple est très basique, voire simpliste, voire même naïf… mais revenez un peu en arrière, n’arrivez-vous pas à identifier quelques déplacements que vous auriez pu éviter de la sorte dans les mois précédents ? Allez chiffrons tout cela dans les commentaires de ce post…

Catégories :Celui qui bosse

Tagué:

David Castéra

8 réponses

  1. Encore une fois, "tu pêches un convertible" chez moi. On fait çà avec des belges, un coup chez eux, un coup chez nous. On a beau avoir Ryan Air (20€ Pau Charleroi), ca chiffre vite.
    Par contre, nos échanges culinaires sont excellents. SL manquerait à ce niveau là.

    J'aime

  2. Je pense sincerement que rien ne vaut un face a face, tres peu de conference calls ou visio conferences aboutissent a de reelles prises de decision, en tout cas bien moins qu’au cours d’une rencontre… Bien que le simple fait de savoir qui est en train de parler (exple du pb du conference call) ca evite pas mal de malentendus…

    Comme toujours beaucoup d’avenir dans le virtuel… mais le face a face sera dur a egaler a ce niveau la…

    Max

    J'aime

  3. je passe tous les jours 2H dans ma voiture (une laguna) pour aller travailler.
    Que de pollution en moins si on acceptait que je fasse du télétravail !
    Pourquoi le gouvernement n’a-t-il pas proposé lors du Grenelle de l’environnement des mesures pour inciter les entreprises à promouvoir le télétravail de leurs salariés ?

    J'aime

  4. @ enzooo : tu as raison. pour les échanges culinaires, le virtuel ne peux rien et c’est tant mieux 😉

    @Etienne : les verts du Béarn ??? ils existent ???

    @Jean : j’espère bien oui 😉

    @ Max : je suis bien d’accord que certaines circonstances implique une présence en dur . Je pense que tout de même bon nombre de déplacements peuvent être évités. Pour ce qui est de la prise de décision, je ne suis pas d’accord du tout, bien au contraire. La prise de décision est souvent la conséquence d’une préparation préalable de sa réunion, ce qui empêche la prise d’une décision, c’est souvent la crainte de ne pas avoir évalué tous les paramètres, docn le besoin de se donner un peu de temps. Les participants à un meeting virtuel arrivent bien mieux préparés à prendre une décision que lors d’un meeting réel car ils savent que la distance peut freiner certains échanges.

    J'aime

  5. @Max : Je partage pleinement le point de vue de David. Les Conf Call ou les réunions que nous tenons dans Second Life sont suivies de décisions ou de plan d’action, pour peu que l’on respecte le principe d’un business meeting, par opposition à celui de la réunionite.

    Ce réunir, quelque soit le moyen, n’a pas de sens sans plan d’action à la fin.

    Après, les réunions RL sont sans aucun doute plus eficaces sur un certain nombre de points, mais très souvent, le bénéfice amené par le réel ne se justifie pas, en comparaison d’une réunion in world.

    J'aime

  6. Selon une étude du cabinet Dynamic Markets (2004), les cadres européens participent en moyenne à 34 réunions en face à face par mois (15 en interne, 19 en externe). Un calcul factuel dans ma boite (4200 personnes) donnait 3400 réunions internes en 2004… dont 50% pourraient être remplacés par de la web conférence ou l’utilisation d’un univers virtuel. Certes, le face à face est critique pour certaines réunions, et ne pourra je pense être peut-être remplacé que par des techno de téléprésence (échelle 1) de type Holographie. Mais de nombreuses réunions non critiques peuvent être réalisées à distance : on le fait déjà communément avec de la télé-conférence !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :