Menu Accueil

Rosedale se tire… la presse française fait pouet

désolé pour le titre mais je n’ai pas trouvé mieux.

Je profite de ce post pour souhaiter la bienvenue à M. Eric besson au poste de secrétaire d’état à l’économie numérique.. et surtout bien du courage.

En lisant un peu les analyses du départ annoncé de Philippe Rosedale de son poste de CEO de Linden Lab, je viens de lire deux articles qui m’ont d’abord énervé, puis fait pouffer de rire.

Le premier, je l’ai trouvé sur Challenges.fr (vous me permettrez de ne pas le lier). Si je ne devais garder qu’un exemple du traitement pitoyable fait par la grande majorité de la presse francophone du sujet des univers virtuels et de Second life en particulier, je crois que je choisirais celui-là. Morceaux choisis :

Du côté de l’ouverture vers le « business to business », la plateforme n’a pas tenu toutes ses promesses. La plupart des entreprises qui y ont créé un espace, comme L’Oréal, l’ont fait essentiellement pour s’offrir un effet d’annonce et des retombées médiatiques.

Qui est volontaire pour expliquer aux gens de challenge la définition du BToB, BtoC etc.. ?

En outre, le monde de l’entreprise ne saurait tolérer les « downtime », périodes de maintenance pendant lesquelles le site est inaccessible -c’est peut-être pour cette raison que nous n’avons pu nous connecter, ce qui nous a empêché de sentir l’ambiance qui règne actuellement dans ce royaume qui vient de perdre son roi.

Il n’y a pas eu de maintenance, si vous n’avez pu vous connecter depuis l’annonce c’est que vous ne savez pas.. c’est tout.. bande de noobs. Alors bien entendu on pourra toujours dire que c’est compliqué, que c’est en anglais, qu’il faut télécharger un client 30Mo, que d’étapes infranchissables surtout lorsqu’on est un journaliste professionnel et qu’on veut faire un papier sur le sujet…

Je passerai sur le bon vieux rappel de « la spécialiste en design » (ce n’est pas moi qui le dit mais le »journaliste » et millionnaire Anshe Chung, du fait que peu de gens gagnent leur vie dans SL (comme si c’était l’objectif)… S’il n’était question de la démission de Rosedale j’aurais pu croire que cet article datait de mars 2007.

L’expansion.com (là encore pas de lien polluant) y va également de ses banalités (j’ai pas dit c….), accès compliqué, concurrence de Facebook, grandes étendues dépeuplées. Mais en plus on ressort le couplet du départ des entreprises. On y cite notamment AOL et Coca Cola qui ne sont pas les exemples les mieux choisis. Le départ de Pontiac aurait été plus représentatif. Pour rappel Coca quitte Second Life pour installer son dispositif dans There.com.. bon et alors ? au moins la firme continue son exploitation des univers virtuels.

D’après L’expansion AOL stoppe son ile AOL Pointe pour se consacrer à son logiciel de messagerie instantanée AIM… désolé je n’ai pas de smiley représentatif de l’état d’hilarité dans lequel je me trouve en lisant ce passage. Comparer AIM et Second Life.. on reconnaît là une profonde connaissance des technologies. En fait AOl a effectivement quitté Second Life pour s’installer dans Vside, un univers virtuels/réseaux social dédié à la musique qui utilise la techno AIM… certes il y a de l’AIM dans le coup 🙂

Je vais m’arrêter là dans la moquerie stérile. Dommage que jamais on ne parle d’avenir, de recherche et développement, d’open source, de communauté. Car une chose est certaine, si Second Life connait quelques signes de faiblesses, que ça techno n’a pas (encore) évolué de façon majeure, il n’est pas encore mort loin s’en faut.. il y a des entreprises plus mal en point.

Alors effectivement nous sommes dans un période charnière. Terminado l’époque insouciante du buzz… place à la recherche d’usages, à l’extension du métaverse via des concurrents de Second Life qui sont de plus en plus nombreux mais aussi via l’open source avec par exemple opensim, place aux univers virtuels dans les navigateurs (induality, Aether … merci Forest).

Pour ma part je travaille actuellement au sein de Immersive Lab sur des sujets absolument passionnants en liaison avec les univers virtuels, il est question de e-learning, de e-commerce. J’espère très vite pouvoir vous en dire plus et annoncer quelques partenariats de poids pour nous permettre d’aller encore plus loin…

Betty a commencé à vendre son offre Words In World (cours de langues dans Second Life) auprès de professionnels et non des moindres. il ne se passe pas une semaine sans qu’un service formation d’un grande entreprise ne valide la pédagogie… j’ai bien dit la pédagogie le support suscitant toujours quelques interrogations.

Mais aucun doute nous sommes dans le vrai. Le métaverse est en marche, avec ses communautés, et ses utilités. Ne pas voir cela est une faute professionnelle, c’est accumuler un retard important mais ce n’est pas très grave… vous pourrez toujours venir nous voir le moment venu 🙂

Allez je file je vais faire un tour à la soirée de lancement de Come In my World, vous savez cette nouvelle brique du métaverse lancée par une petite start up française nommée Orange…

Catégories :Celui qui bosse

Tagué:

David Castéra

3 réponses

  1. En effet, les journalistes une fois de plus nous montrent que faire un article est d’une facilité déconcertante. A coup de les entreprises se sauvent, la plateforme n’est pas stable, jugement un peu facile.

    De plus quelles sociétés ne peuvent se passer de patron ayant les connaissances requises pour la fonction de CEO, sauf erreur de ma part Rosedale est à l’origine de Linden Lab, ce n’est pas pour autant qu’il a les capacités de gérer la boite tel un pro du métier.

    Il y a encore 3 ans ce même patron n’avait pas la même responsabilité qu’aujourd’hui, il faut parfois savoir remettre les choses à leurs places afin de rebondir.

    Aujourd’hui les univers virtuels n’ont jamais été aussi présent, ne passons pas à coté.

    J'aime

  2. Je dois dire que la presse et plus largement les médias français me déconcertent lorsqu’ils traitent de Second Life (ce qui déjà, est très rare).
    En réalité, Second Life est très méconnu en france. Dans le meilleur des cas le public voit SL comme un jeu original sur Internet… Ceux qui ont un minimum de connaissances sur SL savent les possibilités qu’offrent le système. Alors pourquoi tant de silence dans les médias ? La dernière fois qu’une chaine de tv m’a contacté, c’était pour les aider à montrer qu’on trouve des photos x !!
    Bien sûr expliquer que SL est une platte forme idéale pour les jeunes artistes, qu’il développe l’esprit d’entreprendre, rend très simple la formation à distance…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :