Menu Accueil

A la recherche des clés de la réussite du v-commerce

Soyez rassurés, je ne vais pas me transformer en gourou du e-commerce et des univers virtuels, il y en a assez comme ça dans la nature qui savent sans avoir fait, qui analysent et délivrent leurs vérités à grand coup de posts et d’interviews. Non le titre de ce billet m’a été inspiré par une requête entrante sur ce blog qui m’a donc donné envie d’écrire un petit billet sur un sujet qui me tient à coeur et qui occupe un peu mon emploi du temps.

Comment faire du commerce ou e-commerce (je préfère appliquer le terme v-commerce à la vente de produits virtuels) dans un univers virtuel ? en voila une bonne question qu’il convient de se poser avant de dire que c’est super ou que ce n’est pas adapté ou ceci cela…

Il convient de rappeler une évidence bien souvent oubliée : la clé du commerce,qu’il soit en ligne sur le web ou virtuel, est VENDRE. Pour cela, il est admis que sur le web plus il y a de trafic plus on vend, bien entendu les e-commerçants doivent se soucier de la qualité de leur site, de la navigation, de la facilité d’accès au catalogue, du cross selling, bref de toutes les ficelles permettant d’augmenter le panier moyen, le taux de conversion ou de diminuer le taux d’abandon de panier…

Mais pour vendre beaucoup les sites à gros catalogues, très concurrentiels, ont besoin de beaucoup de trafic souvent acheté à grand renfort de campagne de search marketing. Ces commerçants là ne trouveront bien entendu pas leur compte dans les mondes virtuels, du moins pour le moment. Il n’y a tout simplement pas assez de trafic. C’est du moins la première réflexion très superficielle que l’on peut lire dans les analyses. Chez Immersive Lab , nous sommes des utopistes. Nous osons croire qu’un bon service, innovant, original, efficace, humain peut bousculer les idées (mal) reçues et lever cet obstacle (celui du trafic) avec un fil conducteur :

Il n’y pas assez de trafic, donc faisons en sorte qu’il en ai plus mais surtout que le service offert permette d’augmenter le taux de conversion et de transformation.

19229143 13830cb609Ne vous réjouissez pas trop vite, je n’ai pas la solution.. mais j’ai quelques idées. Nous avons tiré de nombreux enseignements de nos 3 ventes privées de cet automne. Nous préparons actuellement une offre de e-commerce dans les univers virtuels dans laquelle nous proposerons à nos clients une expérience originale, innovante sans leur promettre la lune 😉 .

Il y aura des ventes privées, des ventes aux enchères, des boutiques expérimentales, du v-commerce aussi. Nous voulons tester, tester et encore tester. Il y aura de la place pour des e-commerçants, des créateurs SL (oui c’est un appel à candidature 😉 ) et des passionnés de film web 🙂 .

Alors c’est bien beau tout ça, mais vous vous dites sûrement que je dis rien… du vent, des promesses en l’air, que je suis en campagne… Alors voila…

Nous travaillons depuis quelques temps pour créer un lieu expérimental dédié au e-commerce dans « the Second Life® virtual world ». L’idée est de proposer à nos clients et partenaire un service clé en main pour faire l’expérience mais aussi de travailler sur le métier de vendeur virtuel, sur l’agencement d’une boutique virtuelle, sur des outils d’aide à la vente, l’équivalent du tunnel de vente sur un ecommerce classique mais adapté aux univers virtuels. C’est un programme à moyen et long terme qui n’a pas d’autres prétentions que de proposer de nouvelles expériences à nos clients mais surtout d’engranger une expérience des bonnes et mauvaises pratiques… ça pourra toujours servir.

Tout cela devrait enfin sortir au grand jour d’ici un petit mois (ou deux ?)… il n’y aura alors pas grand chose à raconter.. juste un travail à réaliser et des mains à mettre dans le camboui… Passionnant et excitant.

Crédit Photo http://www.flickr.com/photos/shimown/ sous licence CC

Catégories :Celui qui bosse

David Castéra

1 réponse

  1. Il va falloir que tu arrêtes de faire ce genre de notes… qui vont finir par mettre la
    honte aux miennes 🙂

    Par ailleurs, c’est vrai que je me suis retrouvé, il y a quelques jours, à parler de e-Commerce dans les Mondes Virtuels dans une conférence sur Paris… et j’étais le seul, sur la scène, à avoir vraiment expérimenté "pour de vrai" ce concept via nos travaux évoqués dans ta note.

    A ce moment-là, tu écoutes les autres parler de ce qu’ils imaginent être une vérité et tu te dis : "Alors, je fais quoi ? Je montre à tout le monde que ce sont des bozos qui parlent sans savoir en démontant leurs arguments avec des éléments factuels ou j’attends simplement mon tour pour parler de véritables résultats, testés et mesurés dans la réalité de nos expérience en espérant que les gens qui écoutent feront la différence ?"

    En général, je choisi la deuxième solution…

    Toutefois, vous êtes prévenus ! 🙂
    Si vous me croisez (ou David) en tant que co-intervenant sur le sujet, ne venez pas trop nous chercher en nous assénant des vérités à deux lindens $, nous pourrions être fatigués d’entendre des conneries de Consultants en Conseils et le faire savoir séance tenante.

    Voilà, c’est dit 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :