Menu Accueil

Education en Afrique : le coup de boule aux européens

et c’est le président sénégalais Abdoulaye Wade qui s’y colle…

Lors de l’ouverture de e-learning Africa, conférence majeure sur la formation à distance en Afrique, ce dernier s’est fendu de quelques vérités bien senties à l’attention des occidentaux. Extraits…

Selon lui, pas de développement durable sans éducation. « Nous sommes riches de  ressources humaines mais elles sont comme inertes si elles ne sont pas formées. » Il a  insisté sur le fait que la technologie permettait désormais aux étudiants africains d’accéder aux meilleures universités du monde.

« A l’heure ou l’Europe ferme ses portes, le e-Learning est la réponse pour les étudiants africains » et pan…

Il a expliqué comment l’Afrique devait utiliser les avancées technologiques et particulièrement dans l’éducation supérieure et il a souligné combien les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) pouvaient accélérer les processus d’apprentissage.

Il a aussi exprimé sa détermination à améliorer les standards d’éducation pour s’assurer que les universités africaines obtiennent reconnaissance et crédit à l’échelle internationale et averti qu’en termes d’équipement informatique, l’Afrique ne devait pas  pour autant devenir  le dépotoir de l’Europe et de l’Amérique.  et repan

« Pour rendre les ordinateurs disponibles  sur les marches émergents, il ne suffit pas de transformer les déchets électroniques en soit disant donations, mais il s’agit bien d’adopter de nouvelles technologies qui elles réduisent les coûts informatiques sans faire de compromis » a complété Stephen Dukker, Président Directeur Général de  NComputing.

Il est évident que si les africains veulent développer le e-learning, cela passera par les mondes virtuels, le serious gaming et forcément le besoin en équipement va se faire pressant : très haut débit, ordinateurs puissants.

E-learning Africa.. the place to be… à mettre dans un coin de sa tête pour 2010…

Catégories :Celui qui bosse

David Castéra

5 réponses

  1. Ben tiens comme par hasard cela rejoint mon dernier article d’aujourd’hui sur l’utilisation des ordinateurs dans le secteur de l’apprentissage (medico-social)et de la visibilité sur internet, comme je site « certain site web d’asso française devraient prendre exemple sur le site de cette asso senegalaise » :
    http://ns10.freeheberg.com/~sirin/?p=1712

    J'aime

  2. Excellente cette note. Je crois beaucoup à ce que tu dis, et pourtant ! Si l’usage des ordinateurs et d’internet s’est extraordinairement développé en Afrique, si les @centers se multiplient à Dakkar, force est de constater que les africains sont quasi-absents des mondes virtuels et des blogs et autres outils d’échanges. Un peu comme si peu osaient y intervenir. J’ai des amis au Sénégal qui m’envoient de temps en temps des courriels, mais jamais ne laissent un message sur mon blog…. Ce n’est sans doute pas une fatalité, mais c’est aujourd’hui une réalité…

    J'aime

  3. Certes, l’utilisation des TIC n’est pas monnaie courante en Afrique notamment à cause des taux d’équipement très bas du continent. Pourtant, les TIC jouent un rôle indéniable dans l’éducation et le développement. De nombreux projets portés par les gouvernements et les ONG vont dans ce sens comme le projet Kazoza qui vise à équiper plus de 100 collèges et les lycées au Burundi.
    Les TIC permettent de nombreuses améliorations. Je développe le sujet sur une note de notre blog « Regard sur le Web » : http://regardsurleweb.solidairesdumonde.org/archive/2009/04/16/education-et-technologies-le-declic-pour-l-apprentissage.html

    J'aime

  4. IIFTC
    INSTITUT INTERNATIONAL DE FORMATION AUX TECHNOLOGIES DE COMMUNICATION
    VOUS PROPOSENT UN DUT EN services et reseaux de communication BAC +2 ET UNE LICENCE PROFESSIONNELLE BAC +3 EN services et technologies de l’information et de la communication
    AVANTAGES : CARTES D ETUDIANT FRANCAISE ET DIPLOME FINAL FRANCAIS

    INSCRIPTIONS OUVERTES A TOUS
    00212528231800 OU SUR CONTACT@IIFTC.COM

    J'aime

  5. alors les gouvernements sont très inattentifs c’est l’occasion pour la société civile de s’engager pour la protection de notre environnement.
     »Agir pour le developpement durable »une ONG en création invite dès lors tout le monde à milliter et se faire entendre de vive voix.L’assemblée constitutive se tiendra le 1er Aout 2009 à Bassam en Côte d’iVoire

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :