Menu Accueil

Google est un menteur… à Pau tout le monde le sait

De passage sur Pau aujourd’hui comme souvent en fait, j’aperçois une drôle d’inscription sur un hangar abandonné au niveau du rond point proche du péage d’autoroute sur la ZA du Parkway. Bien entendu je me suis arrêté pour immortaliser la scène.


Etrange non ? Selon vous pourquoi cette inscription ?

Catégories :Celui qui bosse

David Castéra

6 réponses

  1. Euh… Oui, et pourquoi en anglais, alors que Pau, c’est en France?

    Je sais : en fait, dans ce hangar, c’était une entreprise qui fabriquait des pièces mécaniques entrant dans la composition de trains d’atterrissage pour avions de chasse. Le PDG de cette société a voulu créer tout seul un site web pour présenter les activités et savoir-faire de son entreprise, mais comme il a fait plein de tags en blanc sur fond blanc, il a été blacklisté chez Google!
    Donc il s’est retrouvé invisible sur la toile, et il a perdu plein de clients (et clients potentiels), si bien qu’il a dû fermer boutique et licencier ses 49 salariés!

    Donc, pour se venger de cette injustice (qu’il attribue à la malveillance de Google), il est parti en laissant une inscription géante, visible depuis l’autoroute!

    Et ce que tu ne sais pas, c’est qu’il a fait la même sur le toit, pour que ce soit visible depuis les avions (qui ont tous des trains d’atterrissages fabriqués en Afghanistan).

    J'aime

  2. J’habite juste à côté et effectivement je me demande ce que c’est. Cela ne fait que quelques jours que cette inscription est visible, j’ai même vu une dame peindre le fond bleu.

    J'aime

  3. Excellent, il a le tracé et le planning des équipes de street view et les rayures ne sont pas détectées par l’algorithme de floutage 🙂 Maintenant… le mobile ?

    J'aime

  4. J’ai vu ça aussi l’autre jour, cela ressemble beaucoup à une oeuvre d’art d’eko ou un de ses copain (jeunes street-artistes du Sud-Ouest).
    Et pourquoi avoir mis ça, ben rien que pour qu’on se pose la question. Pour remettre le doute à sa place…

    J'aime

  5. Peut-être s’agit-il du fameux Coconuts Club qui sévit depuis peu dans la région du cassoulet.
    Ou alors les martiens sinon.
    Mais à mon humble avis les remplissages bariolés ne laissent aucun doute sur l’identité des auteurs de cette inscription diffamante : on voit bien l’influence de Chico, Carlos et Giancoucou dans cette oeuvre d’art périurbaine et sympa.
    ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :