Menu Accueil

Martine, Manu, mon nombril et le Web

je n’ai plus envie de commenter ce torrent de boue et, permettez-moi de le dire, ce torrent de merde qui envahit aujourd’hui les ondes et la vie politique françaises. La presse devrait s’intéresser davantage aux problèmes des Français, sortons du temps de Twitter..
Manuel Valls à propos de l’affaire DSK

Tout est dit ici..  Manuel Valls part en guerre contre le web et en particulier Twitter que Martine Aubry accuse de colporter les pires ragots et donc forcément de porter le débat politique sur un terrain peu constructif. A la lecture de cet article sur l’express.fr on peut la comprendre mais…

C’est oublier un peu vite que ce « torrent de merde » de ce cher Manu n’est que le résultat du fond que proposent nos « chers » (au sens pécuniaires du terme) élus. Pas de réelles proposition, pas de projet… simplement des grandes manoeuvres pour se partager les pouvoirs et garder leurs privilèges.

C’est oublier aussi que les réseaux sociaux sont devenus un outil de militantisme que eux-mêmes, nos élus, utilisent pour leur propagande et CONTRE leurs adversaires… Ce n’est pas la grande majorité des utilisateurs non militants qui diffusent les infos…

Il y a quelques mois, lors du printemps arabe, l’ensemble de nos élites dirigeantes louait excessivement le rôle de ces mêmes Facebook et Twitter, sans rien y connaître vraiment, juste parce qu’il était consensuel de dire que « ce vent de liberté était désormais inéluctable grâce aux nouveaux moyens d’expression dont disposaient les peuples…. » des torrents de merde donc…

Tiens au passage voila une petite vidéo publiée par France 24, The birds, sur le rôle des médias sociaux lors des révolutions nord africaine


France 24 – The Birds from Marcel on Vimeo.

En un petit document PDF publié par IRIS sur ce même thème : ici.

Facebook et Twitter, j’ai horreur de ça… C’est typique de cette société où chacun pense à son nombril… Et puis tous ces faux amis… Ce n’est pas mon truc d’expliquer mes états d’âme. La vie, c’est aussi être libre de regarder autour de soi…
Martine Aubry

Heureusement Martine, elle, sait comment il faut utiliser Twitter.. tout est expliqué ici. Il n’y plus qu’à appliquer…

Alors Martine, Manu et tous les autres… plutôt que de vous focaliser sur Twitter, travaillez, mais travaillez vraiment. Arrêtez de vous foutre de notre gueule et enfin proposez un chemin pour ce pays, des réformes, des projets.. Soyez enfin exemplaires, et répondez aux vraies questions. En voici quelques unes dont les réponses m’aideraient bien à voter en 2012, car pour le moement, je dois bien l’avouer, j’envisage plutôt d’aller à la pêche…

Comment allons nous recréer de l’emploi industriel en France ?

Comment faire pour que les écoles et universités françaises sortent des diplômés ayant envie  de créer des entreprises, d’innover, localement et durablement plutôt que d’intégrer des grands groupes si possibles à l’étranger ?

Comment allons nous inciter les industriels à maintenir l’emploi sur nos territoires ?

Comment allons nous donner la même chance à tous les territoires, que ce soit Paris ou le Haut-Béarn ?

Quand allons nous enfin introduire les langues étrangères dés la maternelle ?

Quand allons nous enfin pouvoir de nouveau rêver dans ce pays ???

Martine, Manu… j’attends vos réponses sur Twitter (@davidcastera) ou Facebook, je partagerai ça volontiers avec mes amis (vrais ou virtuels) que j’invite d’ailleurs à poser quelques questions dans les commentaires de ce blog si symbolique de mon nombril…

 

Catégories :Celui qui vote

David Castéra

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :